Thérapie psycho-corporelle

Dernier ajout : 13 janvier 2015.

____________________________________________________________________

Arbres de S. Gordon

Le regard du psychologue et du shiatsuki ont en commun l’attention particulière portée au vécu singulier de la personne rencontrée. Le psychologue écoute ce qui se passe par les mots, le shiatsuki écoute par les mains, les deux observent les informations que communique le corps. Ils sont des témoins de la vie psychique, qui s’exprime autant dans les mots que dans le corps. La présence bienveillante de ce témoin permet à la personne de mieux se connaître et d’avoir accès à de nouvelles ressources pour le changement, sans rien forcer.

De nombreuses situations peuvent nécessiter une aide psycho-corporelle :

  • lors changements brutaux, qu’ils soient positifs ou négatifs, par lesquels on peut se sentir dépassé,
  • au cours d’une situation chronique inconfortable, qui nécessite plus de force pour en changer,
  • lorsqu’on souhaite avoir accès à plus de sérénité,
  • lorsque la douleur ou la maladie résistent aux traitements allopathiques et ont quelque chose à nous apprendre,
  • lors de deuils, plus ou moins compliqués, quelle qu’en soit la forme,
  • lorsque l’on n’arrive pas à lire les informations données par le corps,
  • lorsque les émotions sont trop ou pas assez présentes,
  • et bien d’autres encore...
    Totem de L. Barbier

Particularité de la psychologie de la santé en lien avec la pratique du Shiatsu, notons certains axes de travail spécifiques :

  • Gérer le stress : en renforçant ses ressources et en développant des capacités d’adaptation
  • Préserver et améliorer l’état de santé
  • Explorer le sens de la maladie, d’un symptôme
  • Mieux vivre avec la maladie
  • En somme, améliorer la qualité de vie en tenant compte de la situation spécifique à chacun, tant du point de vue économique et social, familial, environnemental et personnel.